Reimer s'appuie sur les machines CNC pour s’adapter aux modifications de ses commandes clients

Objectif :
Produire une gamme de pièces de haute précision pour des industries très diverses. Les délais d'exécution pouvant être longs, les solutions doivent offrir un maximum de disponibilité, de fiabilité et de flexibilité.

Solution :
Choisir les tours CNC Dosan et Mori Seiki, commandés par FANUC, sur la base de la réputation de FANUC en matière de fiabilité et de fonctionnalités d’usinage avancées.

Résultat :
Une cohérence opérationnelle et une disponibilité incroyables. D'après Reimer, les commandes FANUC sont toujours configurées de manière logique et disposent d’un agencement parfaitement compréhensible ainsi que d’une fiabilité incomparable.


La disponibilité à l'ordre du jour

Ce fournisseur s'appuie sur des machines-outils éprouvées dotées de commandes CNC FANUC

C’est en mettant la qualité et la fiabilité en exergue qu’Alfred Reimer GmbH, basé à Gronau, s'est forgé une excellente réputation en tant que producteur de pièces de haute précision. Pour garantir à ses clients des livraisons en juste-à-temps et une haute flexibilité, la direction de l'entreprise accorde une attention particulière à un matériel qui doit offrir une disponibilité optimale : les machines Mori Seiki et Doosan commandées par FANUC sont majoritaires dans le parc de la société.

Lorsque Alfred Reimer fonde sa société à responsabilité limitée en 1984, il commence par exercer une petite activité de tournage dans son garage de la ville de Gronau-Epe. Celle-ci connaît ensuite un développement rapide. Des employés sont embauchés et des machines de tournage CNC de pointe Mori-Seiki sont achetées. « En 1986, nous nous sommes engagés dans le tournage 4 axes dont nous sommes devenus les pionniers en Allemagne », se rappelle le fils du propriétaire, Rainer Reimer, qui, gère l'entreprise avec sa sœur Monika Zellmann. En moins de deux ans, l'entreprise en devenir a dû rechercher des locaux plus grands et agrandir son espace de production.

Finalement, en 1992, la société a construit ses propres locaux, dans lesquels elle est encore installée, avec un espace de production de 1 000 m², et une zone de bureaux ; elle y a emménagé avec ses 20 salariés. L'industrie automobile pour laquelle Alfred Reimer produisaient des pièces tournées en moyennes séries depuis 1987 stimulait la croissance de l'entreprise. Toutefois, alors que l'entreprise venait tout juste de prendre possession de ses nouveaux locaux, cette clientèle s’est tarie, préférant délocaliser ses approvisionnements à l'Est, comme se rappelle Rainer Reimer. Une réorientation de l’activité était donc nécessaire. La production de pièces de série a été progressivement abandonnée. Depuis cette période, Alfred Reimer GmbH s'est concentré sur la production de petites séries de pièces de haute précision.

L'année 2004 a été une autre étape clé de la vie de l’entreprise. À cette date, le fondateur a passé les rênes de la société à son fils et à sa fille : Rainer Reimer, un technicien d'usinage qualifié également diplômé en commerce, et Monika Zellmann, une banquière d'affaires, qui avaient pour ainsi dire grandi avec la société de leur père. Enfants déjà, ils rédigeaient des programmes de commandes numériques. Ce qui avait commencé comme un simple jeu est devenu un métier pour Monika Zellmann. Elle crée en effet aujourd'hui les programmes CNC de l'intégralité du parc machines de la société.

Un haut niveau de disponibilité et une qualité à long terme

Depuis, les nouveaux dirigeants ont imprimé leur propre vision à l’entreprise : aujourd'hui, la gamme de produits, fabriquée sur plus de 3 000 m² d'espace de production et d'entrepôts, inclut des pièces standard allant de 10 à 400 mm de diamètre, destinées à une myriade de secteurs industriels – à l'exception de l'industrie automobile. Des règles ont été instituées afin d'éviter toute dépendance vis à vis d'un client. Par exemple, aucun client ne doit représenter plus de 30 % des ventes et aucune industrie plus de 50 % du total de l’activité.

Mais, tout n'a pas changé. La société est restée fidèle à sa philosophie d’origine qui consiste à accorder la plus grande valeur à la qualité et à rester un partenaire fiable. Dès le début des années 90, Alfred Reimer GmbH avait mis en place son propre service d'assurance qualité adossé à la ligne de production, qui était déjà équipé de machines et d'instruments de mesure de pointe. La société était alors l'un des premiers « petits » sous-traitants dotés d'un laboratoire de métrologie entièrement équipé et d'une machine de mesure de coordonnées 3D contrôlée par CNC. Rainer Reimer explique : « La qualité est au cœur de notre philosophie. Elle commence avec notre personnel et se poursuit avec notre équipement. La plupart des employés sont avec nous depuis plus de 10 ans et beaucoup d'entre eux ont même réalisé leur apprentissage dans notre société. C'est grâce à leur expérience que nous pouvons atteindre une telle précision sur, par exemple, des pièces tournées présentant une épaisseur de paroi très fine. » Après tout, la qualité qui importe le plus est celle que nous fournissons.

Pour ce qui est des machines, la direction de la société mise sur une qualité à long terme. Les machines Mori Seiki sont l'élément central du site de fabrication. Pour ses opérations d'usinage, Rainer Reimer utilise une machine SH-500 et une MV-Junior et, pour le tournage, l'entreprise possède un total de 10 Mori Seiki SL-25 et -35, ainsi que des modèles des séries ZL et NL. Concernant le choix des marques, la société se distingue légèrement avec à la fois des centres de tournage Doosan Puma 400, un Saeilo Contur et un Hedelius CB-60. Pour les systèmes de commande par contre, la continuité est de mise : à quelques exceptions près, ils sont tous de marque FANUC.

Les composants FANUC sont les garants de l'homogénéité de la production

Rainer Reimer et Monika Zellmann sont sur la même longueur d'onde : « FANUC nous a toujours donné entière satisfaction. Notamment vis-à-vis de la continuité opérationnelle. Une commande FANUC ne tombe pas en panne et, si jamais cela se produisait, vous pouvez toujours compter sur le service d'assistance : en général tout est à nouveau opérationnel en moins de 24 heures. C'est un atout précieux. » Aucun des deux dirigeants ne peut se souvenir d'une commande complètement hors-service. « C'est arrivé une fois avec une carte de circuit imprimé, coupe Rainer Reimer, mais, pour ce type d'élément, c'est normal. » Ajoutez à cela la flexibilité pour l'opérateur de la machine. Quelle que soit la machine et sa commande, elle peuvent être utilisées par n’importe lequel de nos employés.

Pour les deux directeurs généraux, la disponibilité est la fonction essentielle que doit remplir un système de commande. « C'est seulement ensuite que les autres caractéristiques entrent en jeu, explique Monika Zellmann, à savoir les cycles, la convivialité, la configuration, en un mot : la fonctionnalité de la commande en elle-même. Chaque chose a son importance. Selon moi, une commande FANUC est toujours configurée de manière logique avec l'agencement le plus compréhensible, c'est pourquoi je pense qu'il n'y pas beaucoup d'alternatives. »

Elle ne s’arrête jamais

Rainer Reimer ajoute : « Ce n'est pas seulement la CNC qui joue en faveur de FANUC. Ce qui fait la force de FANUC, selon moi, c'est la fiabilité et la disponibilité des composants d'entraînement, c'est à dire les servomoteurs et les amplificateurs. Au cours de toutes ces années, nous n'avons connu qu'une seule panne. »

Pour citer un exemple de la fiabilité des machines, Rainer Reimer désigne une machine 4 axes ZL-3 de Mori-Seiki, en service depuis plus de 25 ans. « Je pense que c'était l'une des premières machines 4 axes Mori-Seiki en Allemagne. Sa commande FANUC continue à fonctionner – bien sûr un peu plus lentement que les nouvelles versions – mais elle fonctionne. Nous n'avons jamais rencontré aucun problème avec les modules d'entraînement non plus. Et c’est un point que mes collaborateurs apprécient vraiment », explique le propriétaire de la société avec un clin d'œil.

L'importance de la disponibilité de l'équipement aux yeux des deux dirigeants se reflète dans de nombreux domaines de la société. Par exemple, un entrepôt de matériaux parfaitement approvisionné et une scierie intégrée permettent en cas d'urgence de livrer les pièces demandées sous 2 ou 3 jours. Monika Zellmann et Rainer Reimer veulent également maîtriser parfaitement la chaîne logistique. Équipée de son propre camion et d'une flotte de véhicules particuliers, la société peut livrer ses pièces en urgence, et gérer seule l'approvisionnement des matériaux et l'expédition des produits finis, sans dépendre de transitaires.

Transformer les idées en succès avec les pièces de haute précision de Reimer

Monika Zellmann et Rainer Reimer sont restés fidèles à ce concept de base lorsqu'ils ont pris les commandes de la société Alfred Reimer GmbH à la suite de leur père en 2004. L’activité se concentre sur des pièces de précision pour les industries de haute technologie, telles que des accessoires pour éoliennes, des pièces en acier inoxydables pour l'industrie de transformation alimentaire, ainsi que divers arbres pour des pompes et des moteurs électriques. La production des pièces est réalisée sur des tourneuses et des fraiseuses CNC de dernière génération. Des tourneuses/fraiseuses et des perceuses universelles, ainsi qu'un atelier de sciage, complètent l’équipement. Pour offrir une prestation d’usinage complète, Alfred Reimer GmbH est également en mesure de réaliser des opérations complémentaires comme le soudage, le pliage, la trempe, la rectification, la découpe des engrenages, le rainurage ainsi que tous types de traitements de surface. Avec 28 employés, Alfred Reimer GmbH ambitionnait de réaliser un chiffre d’affaires de 3 millions d'euros en 2012.