Manutention, encollage et soudage par points chez DAF Trucks à Westerlo

Mission
DAF Trucks construit des véhicules de transport à la pointe du progrès qui répondent à toutes les exigences modernes en termes de sécurité, performance et confort.

Solution
Pour automatiser le processus de fabrication, DAF Trucks fait appel aux robots FANUC pour la manutention, l'encollage et le soudage par points.

Résultat
Amélioration continue du niveau d'automatisation grâce à la flexibilité des robots FANUC. De plus, l'excellente fiabilité des produits est au rendez-vous puisque le premier robot acquis il y a 25 ans fonctionne toujours parfaitement.

 

DOWNLOAD PDF

Des robots capables de réaliser 3 tâches : manutention, encollage et soudage par points 


Avec les séries CF et XF, DAF Trucks construit des véhicules de transport compétitifs qui répondent à toutes les exigences modernes en termes de sécurité, performance et confort. Les cabines de camions sont assemblées dans l'usine DAF de Westerlo. La fabrication fortement automatisée fait intervenir des robots FANUC pour les opérations de manutention, d'encollage et de soudage par points.

L'usine dans laquelle les cabines sont assemblées est composée de plusieurs dizaines de postes de travail pour les différentes étapes de la fabrication. Le processus se différentie de la fabrication habituelle dans l'industrie automobile : les cycles sont beaucoup plus courts pour les camions. Ainsi, chaque poste peut réaliser plusieurs opérations. Par conséquent les robots sont déployés avec beaucoup plus de flexibilité car ils utilisent différents outils. Par exemple, le panneau arrière des cabines XF est assemblé dans une cellule où le robot dispose d'une station qui lui permet d'échanger son outil de manutention contre un outil de soudage par points. Ainsi, un même robot positionne les composants et les fixe après inspection visuelle. Ensuite, un deuxième robot présent dans la cellule se charge du soudage par points. Cela permet d'optimiser la méthode d'automatisation de chaque cellule pour que les tâches soient réalisées dans le temps de cycle prédéfini.

L'avantage principal, c'est la fiabilité

La collaboration entre DAF Trucks et FANUC remonte à 1991, lorsque le premier robot en charge de l'encollage de composants a été intégré à la chaîne de production. Il est à noter que ce robot qui vient de fêter son 25e anniversaire est encore en service aujourd'hui. Ce robot est en charge de l'encollage d'éléments sur les portières. Cette opération serait impossible avec la technique du soudage par points car cela laisserait des traces visibles sur l'extérieur.

« Ce robot est la preuve vivante de la fiabilité de FANUC », affirme August Creemers. Chef de l'ingénierie, il est responsable du lancement des nouveaux projets chez DAF Trucks à Westerlo. « L'avantage principal de FANUC, c'est la fiabilité. Lorsqu'ils commercialisent un robot, on peut être certain qu'il est fiable et qu'il correspond aux critères. Notre première mission, c'est d'assurer une production qui se déroule sans heurt et que l'ensemble des équipements resteront toujours aux performances requises. Pour ce qui est des robots FANUC, la question ne se pose même pas. »

Maintenance préventive

Alfons Verheyen est l'ingénieur maintenance en charge de la maintenance préventive, Il confirme ce qui suit: « La fiabilité de ces robots a également un petit inconvénient. Comme la fiabilité est au top, on travaille peu sur ces robots. Donc quand il faut faire quelques modifications, par exemple sur les robots les plus anciens de 1991, on commence toujours par chercher un peu. »

Alfons se souvient encore de l'intégration des deux premiers robots FANUC il y a 25 ans. « On a suivi une formation et reçu toute la documentation concernant ces robots. La programmation a été faite en langage Karel, un langage assez proche du Pascal. À cette époque, les autres robots étaient encore programmés en Basic. C'était révolutionnaire. »

La programmation de l'encollage demande plus de dextérité que d'autres applications. Le robot doit s'adapter aux temps de réaction d'ouverture et fermeture du dispositif de distribution d'adhésif. S'il y a dans une trajectoire une courbe ou un angle, le robot doit accélérer pour que la quantité d'adhésif appliquée reste constante.

Nous avons un contrat de maintenance préventive avec FANUC qui comprend aussi des prestations de programmation. Les bases restent les mêmes, mais lorsque nous lançons de nouveaux modèles, il faut modifier la programmation aux nouvelles dimensions. »

Opérations de manutention

La majorité des robots de cet atelier de fabrication de cabines réalisent des tâches de soudage par point. Ils effectuent aussi un certain nombre d'opérations de manutention. Par exemple, il faut insérer des écrous sur le panneau frontal. Ils ont un bord tranchant qui s'aplatit dans un logement fixant les écrous sur le panneau. Un robot FANUC R-2000iB met les écrous puis maintient la plaque en place pour mouler les écrous. Ce processus nécessite une tolérance de 0,5 mm qui est facile à tenir pour le robot.

Ensuite, il faut fixer des supports sur le panneau arrière. Ils sont insérés à la main avant que le panneau ne soit acheminé jusqu'à la cellule de production. Un système de contrôle visuel dans la cellule vérifient que les supports sont bien en place avant que les robots FANUC ne commencent le soudage par point.
Trois robots travaillent simultanément sur les opérations de soudage par point dans la cellule d'assemblage des cabines XF. Pour accéder à l'arrière de la cabine, le M-900iA dispose d'un bras plus long. Le processus est assuré par deux robots R-2000iB.

« Au total, 65 robots sont opérationnels dans l'usine, dont un grand nombre de robots FANUC », explique August Creemers. « Grâce à la flexibilité de ces robots, nous pouvons développer l'automatisation d'une manière continue. Le point fort de FANUC, c'est la fiabilité : des opérations de maintenance régulières ont lieu sur les robots, mais en dehors de cela, nous n'avons jamais le moindre problème. Les machines sont fiables et précises, cela nous assure avec sureté la livraison de produits de grande qualité à nos usines de Eindhoven et Leyland, les opérations de finition des camions se poursuivent ensuite. »