Une ‘idée folle’ lancée par un producteur de vin pour augmenter sa productivité grâce aux robots FANUC


Objectif :
en 1996, le producteur de vin espagnol leader du marché, Freixenet, a eu l'idée folle d'automatiser ses processus de production, notamment la mise en bouteille, le stockage, la palettisation et la mise en carton, ceci grâce à des robots industriels. « Alors que les autres fabricants de robot refusaient de nous aider, FANUC a trouvé le projet intéressant et a apporté son soutien. », explique Pere Gibert Guasch de chez Freixenet.

Solution : Freixenet a commencé avec deux robots FANUC série 410, que le personnel a tout de suite appelé « Zipi et Zape ». Aujourd'hui le producteur a intégré 36 robots à sa production annuelle de 185 millions de bouteilles de vin et de Cava. FANUC procède à un entretien annuel des robots et propose une assistance téléphonique dédiée à l'usine pour les opérations plus délicates.

Résultat :
après une relation de plus de 18 ans, les contrats potentiels et le parc actuel de Freixenet sont la preuve d'une collaboration de qualité avec FANUC. FANUC, explique Guasch, a « toujours proposé des robots qui s'adaptent à nos besoins particuliers. La relation client-fournisseur établie avec FANUC nous a permis d'être proche de l'équipe qui tout en étant attentive cherche à résoudre au mieux nos problèmes ».


Pere Gibert Guasch
Responsable de maintenance à FREIXENET

L'origine de Freixenet remonte à l'année 1861 avec « Casa Sala », l'une des premières compagnies d'exportation de vin de Sant Sadurní d'Anoia. Le destin a réuni l'héritière de cette entreprise familiale, Dolores Sala Vivé, et Pere Ferrer Bosch, qui était alors l'héritier de l'exploitation « La Freixeneda », une grande exploitation agricole située au cœur de la région d'Alt Penedés et dédiée à la culture de la vigne et à la production viticole depuis le 13e siècle. Dès les premières années, l'entreprise a pris son essor, non sans difficultés, et les premières bouteilles étiquetées « Freixenet Casa Sala » virent le jour. Dans les années 20, la motivation des créateurs et leur confiance dans la qualité de leurs produits avaient déjà forgé la notoriété de l'entreprise. Plus tard, au milieu des années 30, Freixenet possédait déjà un bureau commercial permanent dans le New Jersey, aux États-Unis, comme prélude à sa vocation exportatrice. En 1941, la marque « Carta Nevada » fut lancée, un cava qui, avec le temps, allait devenir le produit-phare de l'entreprise et, en 1974, la marque « Cordón Negro » vit le jour. Ces deux produits sont actuellement en tête des exportations. Au milieu des années 70, Freixenet était déjà une marque à part entière, dont l'essor international a permis au Groupe Freixenet de maintenir sa position de leader mondial dans le secteur des vins mousseux issus du procédé traditionnel. C'était en 1914, il y a plus d'un siècle, que les vins mousseux ont été commercialisés pour la première fois sous la marque « Freixenet », et la compagnie n'a pas cessé de croître depuis. Cette entreprise familiale de portée internationale continue de se réinventer chaque jour, tout en soutenant la tradition, l'artisanat vinicole et l'innovation. En outre, la compétitivité de Freixenet est renforcée par son engagement en faveur de l'environnement, en raison du lien étroit qui unit le processus de fabrication de ses produits et l'environnement naturel dont ils sont issus.

Aujourd'hui, le Groupe Freixenet commercialise 185 millions de bouteilles de vin et de cava chaque année dans le monde. Plus de 80 % de cette production est exportée. Le groupe est à la tête de 18 établissements vinicoles répartis dans 7 pays différents et ses produits sont présents sur plus de 150 marchés internationaux.

« En collaboration avec les meilleures marques, nous renforçons notre position de leader dans l'innovation et dans la qualité de nos installations, ce qui contribue à augmenter la valeur de notre plus grand atout : produire le meilleur Cava au monde, avec un maximum de qualité et de sécurité alimentaire, de la manière la plus durable et la plus efficace qui soit. » Pere Gibert.

Dans quelles applications du processus de production utilisez-vous les robots FANUC ?

Les robots sont utilisés dans toutes les opérations de notre processus de production, du remplissage de la bouteille au rangement des bouteilles dans les caves, en passant par la palettisation dans des boîtes ou l'expédition des palettes aux clients.

Depuis quand utilisez-vous les robots FANUC ?

Les premiers contacts ont eu lieu en 1996. Tout a commencé par une idée un peu folle. Alors que les autres marques refusaient de nous aider, FANUC a trouvé le projet intéressant et a apporté son soutien. Nous avons aujourd'hui 36 robots en production dans notre branche principale et nous espérons voir notre parc s'agrandir rapidement.

Que pensez-vous du travail et des méthodes de l'équipe technique du « Yellow World » ?

FANUC nous a proposé un service de grande qualité. Son équipe est très bien organisée. Les techniciens sont parfaitement formés et ont une large connaissance de leurs produits. Les problèmes sont résolus avec une grande efficacité. L'approche est personnalisée et des mesures de prévention sont proposées.

À quels services FANUC faites-vous appel ?


La maintenance annuelle de tous les robots et l'assistance téléphonique sur place pour les opérations plus sérieuses.

Que pensez-vous de FANUC en tant qu'entreprise, produit et en termes relationnels ?

Après une relation de plus de 18 ans, la qualité de notre collaboration reste toujours excellente. Le parc actuel et nos perspectives de développement le prouvent.
En tant qu'entreprise, nous apprécions la solide organisation de FANUC et son leadership technologique. FANUC a toujours proposé des robots qui s'adaptent à nos besoins particuliers. La relation client-fournisseur établie avec FANUC nous a permis d'être proche de l'équipe qui tout en étant attentive cherche à résoudre au mieux nos problèmes.

Une anecdote vous a-t-elle marqué durant toutes ces années de collaboration ?

Une anecdote ? À nos débuts dans le secteur de la robotique industrielle il y a 18 ans, lors des tests pilotes effectués dans nos caves sur deux des robots FANUC de la série 410, un membre de l'équipe Freixenet a surnommé les deux robots : « Zipi et Zape » (noms de personnages d'une bande dessinée espagnole). Depuis, tous les robots FANUC sont baptisés par les techniciens Freixenet quand ils sont intégrés dans notre entreprise. D'ailleurs, c'est aujourd'hui acquis... tous les robots ont un nom de personnage de bande dessinée. Nous avons en service « Astérix et Obélix », « Lone Ranger », « Tintin », « Les trois petits cochons » et « Rompetechos » (personnage espagnol). Avec cette équipe magique de robots, notre succès est garanti, et nous sommes en plus sûr de nous amuser. Un verre de Cava pour que notre relation avec FANUC continue à prospérer !... et pas n'importe lequel, du Freixenet, bien entendu !

Quel mot utiliseriez-vous pour définir FANUC ?

Fiabilité.


Produits FANUC utilisés